Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 16:19
IMG_20130401_162746.jpg
 
Résumé :
Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…
 

Mon avis :
Après toute la publicité faite autour de ce livre, j’avais très envie de le découvrir par curiosité. Je voulais me faire mon propre avis sur ce livre. Cette lecture commune et le prêt de ce livre par ma belle-mère fut l’occasion de sauter le pas !
Je ressors de ma lecture avec un avis mitigé. Je n’ai pas adoré, mais je n’ai pas détesté. J’ai trouvé le tout très moyen.
Les personnages
Grey est un personnage mystérieux, qui donne envie tout au long du livre d’en découvrir plus sur lui. C'est un personnage qui a du caractère. Il y a beaucoup de mystère autour de son enfance, de ses réactions. Ce qui le rend intéressant. Malgré les multiples description physique de ce bel étalon, je n’ai pas réussi à me le représenter et à m’y attacher (surement dû à son côté SM..) De l’autre côté il y a Anastasia, une jeune femme complètement puéril qui ne connait rien à la vie et qui change d’avis toutes les deux minutes… Ce qui devient lassant au fil du livre. Je n’ai pas pu m’attacher au personnage principal.
L'histoire
La seule raison qui m’a poussé à continuer ce roman, c’est le mystère qui entoure Christian Grey. On souhaite en savoir plus sur son enfance et ce qui l’a rendu ainsi ! Les scènes de sexe dont tout le monde parle sont malgré tout soft et très répétitifs. Il en faudrait plus pour me choquer. Mais le fait qu’elles soient répétitives, cela devient agaçant. Après avoir terminé le roman, je me suis dit que 500 pages c’est beaucoup pour le contenu qui est dévoilé dans ce roman… J’ai été un peu déçue. Je pensais plus en apprendre. Mais à chaque fois qu’on essais un peu d’avancer dans l’histoire de fond, une scène de sexe débarque…L’écriture est simple, fluide mais sans plus.
Le petit plus du roman
Il y a une chose qui m’a plu dans ce roman, l’échange d’e-mail entre Anastasia et Christian. Et mise en page comme de vrais mails. Avec la date, l’heure, l’objet… C’est la première fois que je rencontre ce type de conversation dans un roman et j’ai apprécié.
Editions : JC Latès
Parution : 2012
Nombre de pages : 551
Lecture commune, organisé par Lady_Kora sur le forum de Livraddict.
L'avis des autres participants :
Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 18:31

les-coeurs-feles.gif

Résumé :

N'avez-vous jamais fait ce rêve étrange et glaçant : celui où vous savez pertinemment que vous n'êtes pas folle mais où personne autour de vous ne semble du même avis ?

Pour Brit, du haut de ses seize ans, ce cauchemar devient réel quand son père la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement qui prétend mater les enfants rebelles. Brit doit y suivre une thérapie pour guérir des maux qui n'existent que dans la tête de son père.

 Dans cet enfer d¹humiliations et de brimades, Brit se raccroche à des amies qui vont l'empêcher de sombrer dans la folie. Des amies qui vont l'aider à survivre. Ensemble elles vont se redresser. Ensemble elles vont résister.

 Les Coeurs fêlés est un formidable roman d¹amitié, cette amitié qui seule permet de tout supporter, de tout affronter et surtout de tenter l'impossible : devenir soi-même.

 


Mon avis :

Ce livre est un véritable coup de cœur ! J’ai adoré cette histoire, la plume de l’auteur. C’est un livre agréable à lire et qui est truffé de sentiments. Qu’ils soient amicaux, amoureux, il y a de bons thèmes de fond abordé à travers l’histoire de Brit, 16 ans qui se confronte à sa belle-mère et qui fait partie d’un groupe de rock ! Ce qui est un crime pour son père qui préfère l’envoyer dans un centre qui doit « mater » les adolescents rebelles. Le père de Brit baisse les bras et la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement, plutôt que d’essayer de comprendre son enfant !

L’enfermement dans cette prison, va être très difficile. On souffre pour Brit et ses « sœurs », le clan des cœurs fêlés. Un club composé de Cassie, la fille qui aimait les filles, Babe qui aimait trop les garçons, V celle qui est comme un mentor pour Brit et Martha qui était en surpoids. Elles vont ensemble essayer de faire éclater cette prison et ses dirigeants ! On vibre dans ce roman, on a envie de s’en sortir avec elles ! De lutter contre ces adultes impitoyables.

J’ai apprécié le caractère très différents des amies de Brit et choquée par les méthodes de ce centre de redressement. J’ai également aimé l’histoire d’amour assez poétique de Jed et Brit à travers la musique.

J’aime beaucoup la note de l’auteur à la fin du roman nous révélant (avec soulagement) que c’est une œuvre de fiction sortant de son imagination mais que ces camps existent. Gayle Forman voulait dénoncer ces camps où l’on punit les ados plutôt que de les comprendre.

Après cette superbe histoire, j’ai hâte de découvrir un autre roman de cet auteur ! Bientôt un autre livre rejoindra ma PAL ;-)

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 19:32

41sqz1hZ4dL__SS400_.jpg

 

Pages : 332
Date parution : 2009
Edition : Michel Lafon

 

Résumé :

Des amis fidèles, de fabuleux voyages aux quatre coins du monde, un travail passionnant, une maison au bord de l'eau... La vie de Travis Parker a de quoi faire bien des envieux. Seule ombre à ce tableau idyllique : il se sent seul. Impossible pour lui d'entretenir une relation sérieuse avec une femme. Jusqu'au soir où Gabby Holland, sa nouvelle voisine, débarque en furie dans son jardin... Onze ans plus tard, survient un drame qui va non seulement frapper leur couple et la famille qu'ils ont fondée, mais placer Travis devant un dilemme déchirant : jusqu'où devra-t-il aller pour garder son amour vivant ?


 

Mon avis :

Le résumé de ce livre est très accrocheur et nous nous attendons à connaître ce choix à faire par Travis assez rapidement. Pourtant il m’a fallu deux tiers du livre, voir plus, pour atteindre enfin ce choix à faire… J’ai à plusieurs reprises failli lâcher cette lecture qui racontait certes une jolie histoire d’amour mais qui ne collait en rien au titre et qui avançait sans trouver de réel dilemme…

Heureusement que le style de Sparks est agréable. J’ai aimé ses personnages, leurs caractères. Il prend beaucoup de soin à ce qu’on s’imprègne des personnages de son histoire. J’aime bien son style d’écriture mais la structure du livre pour moi est mal répartie. Il y a trop de temps sur la rencontre et trop peu sur le dilemme et ce qui a amené à ce dilemme…

Malgré tout je trouve ce livre une belle preuve d’amour et un bon coup de massue qui nous ramène à la réalité de la vie.

Je pense que je tenterai un autre livre de Nicholas Sparks pour me faire mon avis définitif sur cet auteur ;-)

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 19:55

Juliette.jpg

 

Edition : Michel Lafon
Parution : 2010
Pages : 395

 

Résumé :

A la mort de sa tante préférée, Julie ne reçoit pour héritage qu'une mystérieuse clef, accompagnée de l'adresse d'une banque à Sienne.
Elle s'envole aussitôt pour l'Italie et y trouve une liasse de papiers jaunis relatant les amours d'un jeune homme prénommé Roméo avec celle qui est sans doute son ancêtre, la belle Juliette Tolomei.
La Juliette de Shakespeare.
Alors que Julie déchiffre les parchemins, elle comprend que la sinistre malédiction prononcée six siècles plus tôt plane encore sur sa famille... Pourra-t-elle échapper au danger qui la guette à vouloir ainsi découvrir son destin ?

 

 

Mon avis :

En tout premier lieu, ce livre m’a intrigué par sa belle couverture et son résumé nous donne réellement envie de le découvrir.

C’est un roman dans lequel j’ai très vite plongé, et où je ne me suis pas ennuyé. Il se passe toujours quelque chose d’important pour la suite de l’histoire. Rien n’est inutile.

J’ai également beaucoup apprécié les descriptions des lieux, car je suis allé à Sienne et j’ai beaucoup aimé cette atmosphère. J’ai adoré découvrir la course du Palio et les coutumes de l’époque.

Les amoureux de Roméo et Juliette ne seront pas déçus par ce roman car il garde toute sa part de beauté et réellement la magie de la pièce de Shakespeare. Passer d’une époque à l’autre pour que Julie découvre la véritable histoire de Juliette, ne dérange pas du tout, j’ai même était impatiente de retourner dans le passé à chaque fois.

Sans trop en dévoiler, je tenais aussi à dire que j’ai beaucoup apprécié tous les personnages si différents et si bien décrit. Chacun à un rôle déterminant et je salue l’auteure d’avoir magnifiquement amené cette histoire ainsi…

Vous l’aurez compris, j’ai totalement été séduite par ce roman. Et ce n’étais pas gagné car j’avais une appréhension quand à une énième réinterprétation de Roméo et Juliette de Shakespeare.

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:58

les-temoins-de-la-mariee.jpg

 

Broché: 260 pages

Editeur : ALBIN MICHEL (2010)

ISBN 13: 978-2226208439

 

4ème de couverture :

« Nous étions ses meilleurs amis : il nous avait demandé d'être ses témoins. Trois jours avant le mariage, il est mort dans un accident de voiture.
Ce matin, à l'aéroport, nous attendons sa fiancée. Elle arrive de Shanghai, elle n'est au courant de rien et nous, tout ce que nous savons d'elle, c'est son prénom et le numéro de son vol.
Qui aurait pu se douter qu'un tel drame redonnerait un sens à notre vie, et nous ferait enfin découvrir le bonheur ? A nos risques et périls... Elle nous bouleverse, nous fascine, nous rend fous, mais cette Chinoise de vingt ans est-elle la femme idéale ou bien la pire des tueuses ? »
 

 


 

Mon avis :

 

Ce qui m’a tout d’abord intrigué pour lire ce livre, ça a été la couverture ! J’aime beaucoup l’illustration, qui reflète bien le livre je trouve.

Pour son contenu, je trouve le thème intéressant. Un groupe d’ami apprend que l’un deux d’habitude papillonneur, va se marier. Il a rencontré une fille en Chine et désire l’épouser, et demande à ses meilleurs amis de devenir le témoin de celle-ci. Malheureusement, le futur marié se tue dans un accident de voiture. Il est trop tard pour prévenir la future mariée qui est déjà dans l’avion en provenance de Chine. Les amis se demandent comment lui annoncer la nouvelle alors qu’ils ne la connaissent même pas ! …

Le roman est écrit à la première personne du singulier et nous passons de chapitre en chapitre à la narration de chaque témoin. Nous pouvons ainsi voir comment chacun voit les choses et comment été leur relation avec le défunt. Un livre sympas sur le thème de l’amitié, la mort, et l’avenir !

 

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 13:10

Mineure.jpg

 

Poche : 118 pages

Editeur : Le Livre de Poche (2010)

ISBN-13: 978-2253122241

 

4ème de couverture :

Qu'est-ce que le désir aux abords de l'âge mûr, lorsqu'on est courtisé par une jeune fille ? Sibylle a treize ans, Michel cinquante-cinq. Yann Queffélec analyse avec une minutie clinique les sentiments ambigus qui tourmentent cet homme marié, heureux, socialement établi, face à la passion brutale d'une adolescente aussi jeune que ses propres enfants, des jumelles. Non, il ne cédera pas... Mais sûre d'arriver à ses fins, Sibylle déploie toutes les ruses de la séduction féminine, poussant l'homme dans ses derniers retranchements... Du grand Queffélec.

 


 

Mon avis :

«J’ai besoin d’en parler, d’expliquer pourquoi je vais quitter Claire après ce qui m’est arrivé. »
Dès la première phrase du roman l’ambiance du livre est posée. Sur un ton de confidence, comme un journal intime, nous sommes plongés dans les pensées de Michel, 55 ans qui est soudain attiré par une jeune mineure de 13 ans, Sybille.

Certes, le thème peut choquer, et peu rebuter certaines personnes. Mais ici nous sommes placés dans l’autre sens pour une fois, du côté de l’homme et nous voyons toute l’ampleur de la situation. Nous découvrons tous les sentiments qui traversent Michel. Dans quelle posture il se retrouve et tous ses efforts pour résister à Sybille.

Nous pouvons voir tous les atouts et toute la séduction mise en place pour la jeune Sybille. Et toute la torture qu’elle inflige à Michel, qui aime sa femme mais il ne la désire malheureusement plus. On peu découvrir une jeune fille qui se cherche, qui entre dans l’adolescence et découvre son corps de femme.

Tout au long du roman on se dit, c’est Michel l’adulte, c’est à lui de mettre les choses au clair. Il repousse violemment Sybille mais elle ne lâche pas l’emprise. Michel est censé pourtant, il sait les risques qu’il encourt de se laisser aller avec une mineure… La justice est la réalité. Mais qu’est ce qui sera plus fort, la morale ou le désir ?

Ce livre est un roman dramatique, dérangeant, un peu bouleversant. Je viens de découvrir cet auteur grâce à ce partenariat et je suis séduite. J’aime la plume de l’auteur. Le ton franc et le vocabulaire employé fait que nous nous sentons plus proche du personnage de Michel. Cela nous aide à le comprendre.

Pour résumer, j’ai beaucoup aimé ce livre. C’est un texte fluide et ce court livre, se lit très rapidement. Je vous recommande vivement cet ouvrage.

 

Je remercie très vivement les Editions Le Livre de Poche et le forum Livraddict pour l’envoi de ce livre en partenariat, qui m’a permis cette jolie découverte littéraire.

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 11:10

La vaine attente

 

Format Poche: 475 pages

Editeur : Points (2010)

ISBN-13: 978-2757819494

 

4ème de couverture :

Lara se rend à la frontière pakistano-afghane, sur les traces de son frère disparu vingt ans plus tôt. Là, elle rencontre Marcus, un médecin anglais redus dans sa maison jadis pleine de vie, de parfums et de livres. Depuis que les talibans sont venus y semer la mort, il désespère de revoir son petit-fils. Lara et Marcus se retrouvent face à des fantômes dont les destins sont étrangement liés.

 


 

Mon avis :

« La vaine attente » est un livre dure. Un livre entre la guerre et la poésie. On navigue sans cesse entre les atrocités de guerre et les parfums merveilleux.  C’est un texte très beau mais il faut être au calme pour lire ce livre. Il y a beaucoup de détails et de flash-back. Le vocabulaire est très soigné. J’ai beaucoup aimé la couverture du livre qui colle vraiment bien à l’histoire.

C’est mon premier livre sur la guerre en Afghanistan et j’ai appris beaucoup grâce à lui. Les Flash-back nous remonte jusqu’en 1979 au début de la guerre civile. Mais j’ai parfois trouvé trop long les introspections expliquant le conflit actuel… On a souvent du mal à arriver au but de l’histoire.

Le but de l’histoire : chaque personnage est à la recherche d’un proche, de la vérité. Marcus, médecin anglais ayant épousé une Afghane, a perdu sa femme. Sa fille et son petit-fils ont disparu. David agent de la CIA était très amoureux de la fille de Marcus ; Zameen et il s’est occupé de son fils  Bizhad. Il est également à sa recherche. Lara, une russe, est à la recherche de son frère Benedikt, soldat soviétique, disparut depuis des années… Qui à lui aussi un lien avec Zameen…
C’est une histoire complexe mais intéressante, autant dans l’histoire du pays avec ses conflits, que dans l’histoire des personnages principaux. Elle nous tient en haleine par cette intrigue, car nous aussi, nous voulons savoir ce qui est arrivé à ses personnages.

J’ai eu du mal à accrocher à cette guerre. Il y a beaucoup de passage trop violent (comme l’attentat). Les multitudes de passage du Coran m’ont beaucoup appris également. Mais malgré une belle écriture, un beau texte, j’ai eu du mal à accrocher. Je conseille ce texte à tous ceux qui souhaite un livre élaboré, un beau texte parsemé de poésie.

Mon avis est vraiment mitigé, j’ai beaucoup aimé un côté de cette histoire mais moins l’autre. Lisez-le et faites vous votre propre avis J

 

Je remercie énormément les Editions Points et le forum Livraddict de m'avoir fait découvrir cet ouvrage!

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 10:16

Dame Langouste

 

Editions : JC Lattès
Parution : 2010
Pages : 203
ISBN : 978-2-7096-3322-2

4ème de couverture :

A seize ans, Amélie est brutalement happée par une maladie viable mais incurable : le diabète insulinodépendant.
Celle que son père, cinéaste et écrivain de renom, surnomme affectueusement « Dame Langouste » ne se supporte pas, et déteste ce qu’elle considère comme une maladie honteuse. Pour continuer à vivre, elle se ment, joue avec le feu, oppose folie à la réalité cuisante et lance un vrai pied de nez à son diabète.

Au-delà du parcours sensible d’une jeune femme qui apprend à grandir, ce récit dessine aussi le combat contre une maladie d’autant plus insidieuse qu’elle est invisible.

 


 

Mon avis :

 

Je remercie particulièrement les Editions JC Lattès et le forum Livraddict pour ce partenariat!

 

Ce livre est authentique, et touchant. Dès les premières lignes du livre, il nous prend aux tripes. J’ai été touchée par la description d’une crise d’hypoglycémie. Le style de l’auteur est incroyable pour nous faire partager ses émotions. Lorsque ça ne va pas, les phrases sont courtes, elles s’accélèrent, haché de virgule… Et lorsque l’auteur nous fait partager ces vacances ou des moments plus gai, le style d’écriture change, les phrases sont construites et normales.

Voici la phrase qui m’a fait basculer dans ce roman, sans le lâcher : « Je viens d’avoir une hypoglycémie terrible, pas la première, pas la dernière. Je suis diabétique de type 1, droguée aux shoots quotidiens d’insuline. »

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, qui transpire la vérité. Amélie nous dit les choses tels qu’elles sont, elle ne prend pas de gants. Toutes ses phrases sont franches et sans détour. Elle a évolué dans un milieu bourgeois, côtoyant des gens huppée et bien élevé. Pourtant dans ce livre elle ne sera pas tendre avec eux.

J’ai trouvé ce livre brouillon, nous passons de ces 18 ans, à ces 30 ans, à ses 22 ans, puis de nouveau plus. Tous les épisodes de sa vie sont mélangés. Cela nous montre dans l’état que la propulsé la maladie. Après avoir découvert ce diabète, sa vie est devenue brouillon. Phase de maladie, d’hôpitaux, phase de bonheur en vacance, maladie, déboire, court bonheur… Durant tout le roman, on peut se demander « mais où va nous mener ce roman ? ». J’avais un peu peur de la fin, et pourtant je suis contente après avoir tourné la dernière page. L’histoire n’est pas finie et nous redonne le sourire après tous ces malheurs.

J’ai beaucoup été intrigué par la 1ère de couverture, et j’ai découvert un paragraphe, qui pour ma part, colle tout à fait à ce dessin, et à tout le roman :
« A partir de là j’ai trainé une « aura » de Miss catastrophe. J’ai d’ailleurs fait, par la suite, de nombreuses autres chutes, plus ou moins conséquentes, maladroite par essence. La fille qui ne tient jamais sur ses talons aiguilles, une filles un peu bancale, qui ne voit pas clair et redoute le regard des autres… »

Pour terminer, j’ai beaucoup apprécié ce roman. Il est différent de ce que je peux lire d’habitude. Une sorte d’autobiographie romancé qui se veut noire et qui ne met pas forcément en avant son auteur. Tout simplement un roman VRAI, qui nous touche. C’est un roman qui peut être une lueur d’espoir pour d’autres personnes malade ; le bonheur n’est jamais loin, il ne faut jamais baisser les bras.

Les éditions JC Lattès

 

Le forum Livraddict

 

 

 

Repost 0
Published by coeurdelivres - dans Roman contemporain
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 19:55

les-ombres-du-destin.jpg

 

75 pages
Editions Baudelaire (2010)
ISBN : 978-2-35508-434-8

 

4ème de   couverture :

Les vieux de mon village m'ont accroché aux tripes en silence, la haine du boche, je croyais ne pas les avoir écoutés, je pensais avoir occulté pour toujours leurs discours violents mais ce soir leur mépris me revient comme un boomrang dans la tête. La haine me nourrit. Je sais que la haine n'est pas mon festin. La haine me ronge et me détruit, j'ai envie de crier, de hurler, de pleurer. Je hais la guerre, je hais les soldats qui la font, je hais la mort, je hais l'injustice.

Entre le noir et la lumière, il est parfois difficile d'y voir clair, entre le noir et la lumière il est toujours difficile de trouver le chemin qui sera le bon chemin, entre le noir et la lumière les choses se mêlent et s'entremêlent dans nos têtes, parce que personne n'a jamais vraiment tort, parce que personne n'a jamais vraiment raison. Alors tout devient difficile si on réfléchit trop, il faut savoir laisser son coeur faire la différence, pas toujours, mais quand la raison n'a pas été capable de faire son choix, quand la raison nous emmène dans les méandres de l'impossible choix, le coeur et l'âme savent prendre le relais et nous guider là où la conscience retrouve des eaux plus claires.

 


 

Mon avis :

 

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Baudelaire et le site Livraddict pour ce beau partenariat !

J’ai tout de suite était séduite par la couverture de ce livre, mais belle couverture ne veut pas dire bon contenu ! Or ici le contenu est encore meilleur que la couverture. J’ai été vraiment séduite par ce livre.

Le livre débute en 1943 durant la seconde guerre mondiale, où nous trouvons une famille française qui est assassinée. Ce début de livre est très bien écrit, nous ne nous attendons pas à cet assassinat ! Puis nous retrouvons le personnage Marc, 50 ans plus tard, le seul survivant de cette famille. A ce niveau là, le livre m’a déjà happé, et je l’ai dévoré. Le fait de sauter 50 ans sans savoir pourquoi nous en sommes là ne m’a pas dérangé, mais m’a donné envie de savoir ce qui allait se passer.

Ce livre n’est pas long, mais il m’a fait voyager, et réfléchir. Effectivement, nous suivons marc qui part pour un voyage en Algérie, un trekking à vélo. On nous décrit de très beau paysage et toute l’ambiance de ce pays ! Mais sous ce beau paysage, nous retrouvons de la réflexion sur plusieurs sujets ; la guerre, la vie, le passé, le futur, le pardon, le souvenir… Il y a même de l’espoir et de l’amour. Tellement de thème mais si bien amené et traité. Avec une écriture fluide et entrainante.

Le personnage de Marc m’a touchée, il est franc, direct, et il nous amène à réfléchir, sans pour autant juger. Ce personnage à l’air si proche de nous. Simple. C’est une façon de traiter le sujet de la seconde guerre mondiale comme je n’en ai encore jamais lu, mais que j’ai énormément apprécié.

Ce livre est court (75 pages), et au milieu du livre j’ai eu peur qu’il me manque des informations, qu’il soit trop court. Mais en tournant la dernière page, j’ai été ravie de sa chute, et je l’ai trouvé complet.

C’est un « petit » coup de cœur

Je vais surveiller cet auteur !

 

editions-baudelaire.jpg   logo liv

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 15:02

parce-que-je-t-aime.jpg

 

Broché: 300 pages

Editeur : XO (2007)

ISBN-13 978-2845633360

 

4ème de couverture :

Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l'endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations. Où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout pourquoi est-elle revenue ?


 

Mon avis :

« Parce que je t’aime » est une histoire très belle, une histoire comme je n’en ai jamais lu et que je ne m’y attendais pas !

J’ai adoré la façon d’écrire de l’auteur. Son écriture est fluide et l’histoire tellement prenante que les pages ont défilés à une allure fantastique !

Ce livre est un condensé de la littérature, on y trouve de la narration à la première personne et à plusieurs voix ; des flash backs ; des illustrations ; des dialogues comme une pièce de théâtre (avec des didascalies) et aussi tous ces proverbes et toutes ces citations ! Ce style d’écriture m’a entrainé, j’ai trouvé cela originale et très bien mené.

Quand a l’histoire, cela fait très longtemps que je n’ai pas été autant surprise en lisant un roman. Je ne dévoilerai rien mais je conseille ce roman à tout le monde.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Evie et pour une fois c’est un livre qui ne s’arrête pas à l’intrigue mais où l’auteur nous dévoile le futur des personnages principaux. Je ne trouve aucun point négatif, alors ce sera un grand 10/10 et un coup de cœur du mois d’août !!

J’ai hâte de lire d’autres romans de Musso !

   

Repost 0
Published by coeurdelivres - dans Roman contemporain
commenter cet article

Présentation

Lecture en cours

   "Blanc fantôme"

Laurie Faria Stolarz

Recherche