Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 19:55

les-ombres-du-destin.jpg

 

75 pages
Editions Baudelaire (2010)
ISBN : 978-2-35508-434-8

 

4ème de   couverture :

Les vieux de mon village m'ont accroché aux tripes en silence, la haine du boche, je croyais ne pas les avoir écoutés, je pensais avoir occulté pour toujours leurs discours violents mais ce soir leur mépris me revient comme un boomrang dans la tête. La haine me nourrit. Je sais que la haine n'est pas mon festin. La haine me ronge et me détruit, j'ai envie de crier, de hurler, de pleurer. Je hais la guerre, je hais les soldats qui la font, je hais la mort, je hais l'injustice.

Entre le noir et la lumière, il est parfois difficile d'y voir clair, entre le noir et la lumière il est toujours difficile de trouver le chemin qui sera le bon chemin, entre le noir et la lumière les choses se mêlent et s'entremêlent dans nos têtes, parce que personne n'a jamais vraiment tort, parce que personne n'a jamais vraiment raison. Alors tout devient difficile si on réfléchit trop, il faut savoir laisser son coeur faire la différence, pas toujours, mais quand la raison n'a pas été capable de faire son choix, quand la raison nous emmène dans les méandres de l'impossible choix, le coeur et l'âme savent prendre le relais et nous guider là où la conscience retrouve des eaux plus claires.

 


 

Mon avis :

 

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Baudelaire et le site Livraddict pour ce beau partenariat !

J’ai tout de suite était séduite par la couverture de ce livre, mais belle couverture ne veut pas dire bon contenu ! Or ici le contenu est encore meilleur que la couverture. J’ai été vraiment séduite par ce livre.

Le livre débute en 1943 durant la seconde guerre mondiale, où nous trouvons une famille française qui est assassinée. Ce début de livre est très bien écrit, nous ne nous attendons pas à cet assassinat ! Puis nous retrouvons le personnage Marc, 50 ans plus tard, le seul survivant de cette famille. A ce niveau là, le livre m’a déjà happé, et je l’ai dévoré. Le fait de sauter 50 ans sans savoir pourquoi nous en sommes là ne m’a pas dérangé, mais m’a donné envie de savoir ce qui allait se passer.

Ce livre n’est pas long, mais il m’a fait voyager, et réfléchir. Effectivement, nous suivons marc qui part pour un voyage en Algérie, un trekking à vélo. On nous décrit de très beau paysage et toute l’ambiance de ce pays ! Mais sous ce beau paysage, nous retrouvons de la réflexion sur plusieurs sujets ; la guerre, la vie, le passé, le futur, le pardon, le souvenir… Il y a même de l’espoir et de l’amour. Tellement de thème mais si bien amené et traité. Avec une écriture fluide et entrainante.

Le personnage de Marc m’a touchée, il est franc, direct, et il nous amène à réfléchir, sans pour autant juger. Ce personnage à l’air si proche de nous. Simple. C’est une façon de traiter le sujet de la seconde guerre mondiale comme je n’en ai encore jamais lu, mais que j’ai énormément apprécié.

Ce livre est court (75 pages), et au milieu du livre j’ai eu peur qu’il me manque des informations, qu’il soit trop court. Mais en tournant la dernière page, j’ai été ravie de sa chute, et je l’ai trouvé complet.

C’est un « petit » coup de cœur

Je vais surveiller cet auteur !

 

editions-baudelaire.jpg   logo liv

Partager cet article

Repost 0
Published by Coeur de Livres - dans Roman contemporain
commenter cet article

commentaires

Cécile 10/10/2010 15:53


Tu en parles très joliment... je me le note !


Coeur de Livres 19/10/2010 11:46



Oui, car il le vaut bien :-)



Présentation

Lecture en cours

   "Blanc fantôme"

Laurie Faria Stolarz

Recherche