Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 19:02

Qui-touche-a-mon-corps-je-le-tue.jpg

 

 

Editeur : Editions Gallimard  (2008)

Collection : BLANCHE

Broché: 135 pages

ISBN: 978-2070120574

 

 

4ème de couverture :

 

«Marie G., faiseuse d'anges, dans sa cellule, condamnée à mort, l'une des dernières femmes guillotinées. Lucie L., femme avortée, dans l'obscurité de sa chambre. Henri D., exécuteur des hautes œuvres, dans l'attente du jour qui se lève. De l'aube à l'aube, trois corps en lutte pour la lumière, à la frontière de la vie et de la mort.» Valentine Goby.

 

 


 

 

 

Mon avis :

 

Durant la lecture de ce roman, j’ai eu mal au corps ! La description des douleurs m’a touchée, m’a fait mal. Les descriptions sont tellement bien faites, qu’elles en deviennent dégoutante parfois…

Il y a 3 personnages : Marie G : la faiseuse d’ange attendant son exécution, Lucie L : qui s’est fait avorté et Henri D. : le bourreau. J’ai détesté tout le long du livre le personnage d’Henri D. Mais j’ai été très touchée par Lucie L. Chacun des personnages portent leurs croix. Très bien décrite, et très touchante par la façon de l’écrire.

Les trois personnages laissent leurs pensées vaguer : leur enfance, les éléments marquants de leur vie, c’est ce qui fait ce qu’ils sont devenus aujourd'hui. Les sentiments nous transpercent, ils m’ont touchés. Il y a toute une palette de sentiment dans ce livre comme la frustration, l’impuissance, l’injustice… Ce roman est vibrant d’émotions !

Du côté de l’écriture, ces phrases longues, avec beaucoup de ponctuation montre plus les sentiments des personnages. On lit d’un trait ces longues phrases qui nous essoufflent et nous divulguent ainsi mieux leurs sentiments. Ces phrases nous prennent aux tripes. La narration est à la 3ème personne, mais certains passages sont écrits en italique et nous entrons directement dans les pensées des personnages, qui passent à la première personne du singulier.

Pour finir, on ne peut pas rester insensible à ce genre de lecture !

Citation : « Toutes les chairs craquent. Tous les tissus. Tissus trop larges ou trop étroits, tissus de peau, tissus de soi. »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by coeurdelivres - dans Roman contemporain
commenter cet article

commentaires

florel 25/07/2010 12:19


rooooooh ben Henri m'a "plu" par contre le personnage de Lucie ne m'a absolument pas intéressé puis ces trop nombreux souvenirs m'ont sacrément gonflés !
Par contre la fin c'est quelque chose/
Bonne lecture.
Florel.


Coeur de livres 15/08/2010 10:48



Justement les flash back du livre ; ce sont ces passages les meilleurs pour moi.



esmeraldae 12/07/2010 10:04


un livre que je lirais un jour


Coeur de Livres 14/07/2010 10:30



Il faut te sentir prête, sinon tu n'appréciera pas ce livre ;-)



Présentation

Lecture en cours

   "Blanc fantôme"

Laurie Faria Stolarz

Recherche